Infection au HPV: quels sont les symptômes?

Le Virus du Papillome Humain (HPV) est une infection sexuellement transmissible très répandue. En effet, on estime qu’environ 85 à 90% des personnes sexuellement actives en sont touchées au cours de leur vie. Il en existe plusieurs sortes, plus ou moins grave selon la nature. Comprendre les symptômes des HPV est donc essentiel pour prendre des mesures préventives et protéger ta santé mais aussi celle des autres. Plongeons dans les détails pour que tu puisses mieux comprendre ce que sont les HPV.

La réalité des HPV

Contrairement à ce que l’on a tendance à croire, les HPV ne touchent pas seulement les femmes! En effet, tout le monde peut être touché, peu importe ton sexe. De plus, ce sont des virus vicieux: ils ne montrent aucun signe d’infection évident, ce qui rend leur détection précoce difficile.

Quels sont les symptômes du HPV?

Le problème avec les HPV, c’est que leurs symptômes ne sont pas toujours visibles. Tu peux donc être infecté·e sans en avoir conscience. Heureusement, dans la plupart des cas, tu guériras sans même te rendre compte que tu as été infecté. Mais tu peux toujours infecter les autres, sans que ça n’entraine de problèmes sur ta santé.

Toutefois, si l’infection persiste, des modifications cellulaires au niveau de la peau et des muqueuses peuvent apparaître. Les HPV peuvent également déclencher des verrues en forme de chou-fleur autour de la région génitale: ce sont les condylomes. Parfois, ces verrues peuvent aussi apparaître dans la bouche, la gorge ou même dans la région anale. Si tu remarques des verrues génitales, il est impératif de consulter un·e professionnel·le de la santé. Attention, car parfois elles se cachent et sont difficiles à détecter. Si tu as plusieurs partenaires sexuels, on te conseille de faire une petite inspection de temps en temps.

Tu as des symptômes inquiétants?

Prends facilement rendez-vous avec OneDoc.

Quelles sont les conséquences du HPV?

Si une personne est atteinte d’un HPV et qu’elle ne guérit pas d’elle-même, les conséquences peuvent être graves. Les modifications cellulaires dont on parlait un peu plus haut peuvent devenir des lésions précancéreuses. Dans le pire des cas, il est possible de contracter certains cancers:

  • Cancer de la vulve
  • Cancer du vagin
  • Cancer du col de l’utérus
  • Cancer de l’anus
  • Cancer du pénis
  • Cancer bucco-pharyngé

En Suisse, c’est plus de 25’000 femmes par an qui sont atteintes de condylomes causés par les HPV. 5’000 et plus sont confrontées à des lésions précancéreuses du col de l’utérus. Pire, plus de 250 femmes sont atteintes d’un cancer du col de l’utérus, 80 d’entre elles en meurent.

Puisque les infections aux différents HPV sont souvent asymptomatiques, les examens de santé réguliers sont donc essentiels. Ils permettent de détecter toute présence éventuelle du virus. De plus, il est également possible de se faire vacciner gratuitement en Suisse si tu as moins de 26 ans. La vaccination réduit considérablement le risque d’infection. C’est un acte responsable et solidaire qui te protège toi, mais également les autres!

Conclusion

En conclusion, les HPV sont souvent discrets. Même en l’absence de symptômes apparents, le virus peut être présent, nécessitant une vigilance accrue. Opter pour la vaccination et des examens de santé réguliers sont des moyens concrets de se protéger contre les complications potentielles des HPV. Pour augmenter l’accessibilité à la santé, OneDoc s’est associé avec MSD pour te proposer une liste de médecins qui réalisent la vaccination contre les HPV. Si tu es éligible, prends ta santé en main et n’hésite pas à te faire.