Quand, pourquoi et comment faire un dépistage IST?

Le dépistage. Terme qui peut faire un peu peur. Entouré de mystère, de tabous et de honte pour certains. Pour nous chez MyHealth? Un sujet de plus à démystifier et à normaliser! La santé sexuelle, ce n’est pas toujours facile de l’aborder. C’est pas à Noël que tu vas demander à tata Brigitte si elle connaît le centre de dépistage d’IST le plus proche de chez toi. Alors, on t’a concocté ce petit article, pour t’aider un peu à t’orienter dans ces moments stressants de la vie.

Pourquoi dois-je me faire dépister?

Le dépistage des IST (infections sexuellement transmissibles), c’est important. Tu le sais, mais tu préférerais t’en passer.

Pourtant, le dépistage c’est vraiment important.

Savais-tu qu’un bon nombre d’IST sont silencieuses? Elles ne présentent aucun symptôme et peuvent se développer pendant des années. Selon les cas, elles peuvent ensuite avoir de lourdes conséquences. Le dépistage permet de détecter ces maladies à temps. Prises en charge rapidement, la plupart se soignent sans conséquences. En faisant un contrôle annuel, tu prends soin de toi et de ta santé.

Le dépistage, c’est aussi avoir le feu vert pour des rapports non-protégés avec ton ou ta partenaire. Important: pour que cette affirmation soit valable, vous devez tous les deux être testés et sains.

Et enfin, le dépistage des IST permet non seulement de te protéger toi, mais également tous tes partenaires. En cas de résultat positif, tu pourras les contacter afin qu’ils/elles aillent également se faire dépister. Cette étape est cruciale, car comme pour toi, la maladie peut progresser silencieusement.

Quand dois-je me faire dépister?

On te recommande d’aller te faire dépister selon les critères suivants:

  • Tu veux arrêter de te protéger avec ton ou ta partenaire
  • Tu as eu un rapport non-protégé (cela vaut également pour les cunnilingus, fellations et anulingus).
  • Des symptômes ou des petits désagréments apparaissent dans ton intimité ou pendant les rapports sexuels
  • Si tu es un homme et que tu as des rapports homosexuels, on te recommande d’aller te faire tester régulièrement (tous les 3 mois).
  • Un dépistage annuel est conseillé, même lorsque tu es dans une situation stable

Tu as un doute? Ou tu hésites à te faire dépister? N’attends pas! Il n’y a aucune honte à avoir et tu sais ce qu’on dit: mieux vaut prévenir que guérir.

Tu souhaites prendre RDV chez un(e) spécialiste?

C’est facile et en ligne.

Quels sont les symptômes des principales IST?

  • Tes règles sont devenues irrégulières
  • Tu ressens des douleurs lorsque tu urines
  • Les rapports sexuels sont douloureux
  • Tu as des écoulements malodorants aux niveaux des organes génitaux
  • Des irritations ou des boutons sont apparus sur ton sexe, ton anus ou encore ta bouche

Si tu reconnais un ou plusieurs de tes symptômes, il faudrait que tu ailles te faire tester. Un médecin pourra alors te prescrire les médicaments adéquats si les résultats sont positifs.

Comment se déroule un dépistage IST?

Maladies testées

  • L’infection à chlamydia
  • La gonorrhée (aussi appelée blennoragie ou plus terre-à-terre: chaude-pisse)
  • L’hépatite B
  • L’herpès
  • La syphilis
  • Le VIH
  • Le papillomavirus

Prise de sang

Une prise de sang est effectuée pour dépister l’hépatite B et le VIH. Pour ce dernier, le virus sera visible seulement 3 mois après le rapport à risque.

Prélèvement

Des prélèvements sont effectués pour la chlamydiose et la gonorrhée.

Pour la femme, on prélève les cellules à l’entrée du vagin.

Pour les hommes, sur le bout du penis ou à l’entrée de l’urètre (des analyses d’urine sont également possibles).

Pour l’herpès, le médecin fait un prélèvement des cellules sur les lésions et l’envoie en culture au laboratoire pour confirmation.

Frottis

Chez la femme, le papillomavirus se détecte grâce à un frottis.

Chez l’homme, c’est plus compliqué. En cas de doute, tu seras ré-orienté vers un urologue ou un dermatologue. Le spécialiste pourra alors examiner le penis, l’anus et même la bouche pour détecter d’éventuelles lésions.

Auto-test

Des auto-tests existent pour détecter le VIH. Ils sont disponibles en pharmacie. En cas de résultats positif, il doit être confirmé en faisant des prises de sang.

À partir de quand puis-je aller me faire dépister?

Si tu as eu un rapport à risque, il est important que tu ailles te faire dépister au plus vite. Les IST ont des temps d’incubation qui diffèrent les unes des autres. Il est donc possible qu’on te redonne un rendez-vous préventif dans quelques temps pour vérifier que tout aille bien.

Si tu penses avoir été exposé au virus du VIH, fonce directement chez ton médecin ou aux urgences dans les 48h. Si le risque est avéré, on peut te prescrire un traitement préventif d’urgence pour lutter contre la contamination du virus.

Z

Ce qu'il faut retenir

  • Je me fais tester au moindre doute
  • Avant toute relation non-protégée, je me fais dépister et mon/ma partenaire aussi
  • En cas de contact risqué au VIH, je vais immédiatement aux urgences
  • Me faire dépister, c’est prendre soin de moi et des autres
Liens utiles

Infos sur les IST : lovelife.ch

Centres de conseil: sante-sexuelle.ch

Centres de consultation et dépistage anonyme: love-life.ch

Checkpoints (dépistages et autres services): mycheckpoint.ch

Hôpitaux Universitaires Genève: HUG

Hépatite A, B ou C: leur transmission

Hépatite A, B ou C: leur transmission

L’hépatite désigne différents types d’inflammation du foie, dont les plus connues sont l’hépatite A, B ou C. Cette maladie est transmise par un virus via, par exemple, les relations sexuelles. Cependant, elles ne se transmettent pas de la même manière et fonctionnent différemment les unes des autres. Nous t’aidons à les décrypter, à identifier les symptômes de l’hépatite A, B et C et comment t’en prémunir.

lire plus